Carnets de voyages
de Denyse et Jean-François

Fuerteventura (Iles Canaries)

Janvier 2016

Publié le jeudi 3 mars 2016.
 

Une puissante envie de soleil en janvier + une promo de tour-opérator et nous voici embarqués pour les Canaries.

Fuerteventura, comme plusieurs autres îles, est bétonnée sur une grande partie des côtes mais en janvier on trouve des plages désertes et à l’intérieur ce sont des paysages désertiques parsemés de cônes volcaniques peu élevés et de petits villages blancs

Dimanche 10 janvier : Arrivée à l’hôtel à 11 h 30 : soleil, ciel bleu, chaleur. Nous sommes sur la Costa de Antigua. Dès l’après-midi nous prenons le bus gratuit pour nous rendre à la plage (2 kms). La plage est large, de sable blond, mais à marée basse on s’aperçoit qu’elle a été aménagée sur une grève. Nous revenons à pied par une promenade pour piétons et vélos. Ici malgré l’urbanisation importante, les bâtiments n’ont pas monopolisé le bord de mer. Nombreux loueurs de vélos.

Lundi 11 janvier  : La correspondante du tour-opérator nous propose des excursions notamment une demi-journée sur l’île de Los Lobos et une journée sur l’île Lanzarote. Ces deux sorties ont été très appréciées par un couple de français avec qui nous avons sympathisé. Nous sommes intéressés par une location de voiture. La proposition qui nous est faite nous paraissant excessivement onéreuse, nous décidons d’aller en bus jusqu’à l’aéroport (7 kms) où nous trouvons une location à un prix plus raisonnable. L’office du tourisme se trouve à côté des loueurs de voiture. Trois lignes de bus passent à proximité de l’hôtel desservant toute la côte est.

Nous partons immédiatement vers l’intérieur : Antigua

JPG - 108.2 ko
Antigua

puis Bétancuria

et La Vega de rio de las Palmas.

Paysages de collines désertiques et petits villages blancs. Nous arrivons à Ajuy sur la côte ouest où, malgré l’absence de vent, des vagues gigantesques recouvrent d’écume blanche les roches noires. Nous montons sur les falaises, chemin qui avait été tracé pour exploiter le calcaire et le transformer en chaux.

Mardi 12 janvier : Départ vers le nord de la côte est. Route rapide jusqu’à Corralejo puis promenade en bord de mer. Nous reprenons la voiture pour aller dans le Parc Naturel des Dunes :

El Jable

El Jable

Coralejo

Coralejo

sable à perte de vue, plage déserte, grosses vagues mais eau tout à fait baignable.

murets

murets

Ne trouvant aucune possibilité d’aller plus au nord nous prenons la direction de l’ouest jusqu’au petit port de El Cortillo.

El Cortillo

El Cortillo

Tour de El Cortille

Tour de El Cortille

Puis nous descendons dans le centre vers La Oliva.

La Oliva

La Oliva

L’église, très simple, est ouverte.

Maison des colonels

Maison des colonels

Nous visitons la "Maison des Colonels" un exemple d’habitation des notables au XVIIème siècle.

Maison des colonels

Maison des colonels

champ à la Oliva

champ à la Oliva

Pour rejoindre Puerto de Rosario nous empruntons une route en très bon état, coupée au bout de quelques kilomètres et nous sommes dirigés vers une piste qui nous fait traverser de beaux barrancos avant d’atteindre le bord de mer.

Mercredi 13 janvier : Départ vers le sud de la côte est. Après la Costa Calme, très bétonnée, arrêt à la playa de los barcos : vaste plage de sable blanc avec surveillance mais peu de baigneurs, et deux zones réservées aux surfeurs. Nous continuons vers Jandia Playa, puis Moro Jable au milieu d’immeubles et de zones commerciales.

Moro Jable

Moro Jable

Une route goudronnée se dirige vers Cofete dont la vaste plage est réputée mais assez rapidement la route devient une piste, or sur ce type de voie les voitures de location ne sont pas assurées. Nous renonçons. Nous apprendrons plus tard que cette piste est fréquentée par de nombreuses voitures de tourisme simple.

Remontée vers le nord-ouest avec un arrêt au Mirador astronomique de Sicasumbre vue à 180° sur des cônes volcaniques

Du mirador de Sicasumbre

Du mirador de Sicasumbre

Depuis le Mirador

Depuis le Mirador

puis arrêt à Pajara : beau village tranquille, fleuri, mais l’église est fermée.

Eglise de Pajara

Eglise de Pajara

Retour vers l’est par Tuineje et Vales de Ortega.

Jeudi 14 janvier : Nous partons pour Lajares en passant par La Oliva afin de monter au Calderon Honda. En empruntant la route direction Majanicho nous trouvons le parking de départ.

Montana Colorada

Montana Colorada

vers Montana Colorada

vers Montana Colorada

Montana Colorada

Montana Colorada

Le chemin non balisé mais bien tracé monte lentement jusqu’au bord du cratère où trois écureuils nous accueillent.

Calderon Hondo

Calderon Hondo

Calderon Hondo

Calderon Hondo

A la descente nous allons visiter une ancienne cabane de pierre et son enclos. 2 h A+R.

Au pied du Calderon

Au pied du Calderon

Nous allons pique niquer au port d’El Cortillo et poussons jusqu’au phare de Toston où les vagues sont très puissantes. Nous retraversons le nord de l’île pour une baignade le long des dunes de Corralejo.

Vendredi 15 janvier : Visite des Salines et de leur musée

Las Salinas

Las Salinas

Las Salinas

Las Salinas

puis montée vers Bétancuria. Eglise fermée mais celle de La Vega de rio de Las Palmas est ouverte.

Eglise Vega de Las Palmas

Eglise Vega de Las Palmas

Puis nous partons en direction de Pajara pour trouver le point de départ du sentier Vega de rio palma-Presa de Las Penitas. Une flèche indique Ermita virgin de la Pena qui semble un lieu de pèlerinage.

Vega de rio palma

Vega de rio palma

Nous divaguons au fond du barranco jusqu’à ce que nous atteignions un sentier bien tracé avec une borne verte/bleu.

Ermita virgin de la Pena

Ermita virgin de la Pena

Nous longeons des gorges et un barrage jusqu’à un petit édifice blanc surmonté d’une croix.

Barrage

Barrage

Le chemin continue dans la vallée qui s’élargit, jusqu’à Ajuy (8 kms)

Nous descendons à Grand Tarafal : au milieu de la ville, le long de la place, belle plage de sable gris, peu de vagues, personne sur cette plage.

Pour rentrer, nous contournons le Monument Natural de Los Cuchillos ensemble de coulées de lave noire qui paraissent presque aussi récentes qu’en Islande.

Samedi 16 janvier : Nous visitons l’église de Bétancuria, enfin ouverte et son musée d’art religieux intéressant.

Eglise de Bétancuria

Eglise de Bétancuria

Betancuria

Betancuria

Plafond de l'église

Plafond de l'église

Plafond de la sacristie

Plafond de la sacristie

Dans l'église de Betancuria

Dans l'église de Betancuria

Puis nous partons pour Tefia visiter l’écomusée de la Alcogida :

Cuisine d'une ancienne maison

Cuisine d'une ancienne maison

Four

Four

Atelier Palmes

Atelier Palmes

Tresseuse de palmes

Tresseuse de palmes

plusieurs maisons anciennes avec démonstration d’artisanat : broderie, tissage de palmes, poterie, travail du bois, travail du fer, etc....en admirant au passage un ancien moulin.

Moulin traditionnel

Moulin traditionnel

Nous allons déguster du chevreau au four dans un restaurant de El Cotillo et partons en direction du phare de Toston à la recherche d’une petite plage dans une anse naturelle sans aucune vague pour une dernière baignade. A 16 h plage presque déserte.

Dimanche 17 janvier : Dernière promenade vers Guisgay

vers Guisguay

vers Guisguay

Eglise de Guisguay

Eglise de Guisguay

Autour de Guisguay

Autour de Guisguay

petit village tranquille au nord de Puerto de Rosario

DOCUMENTATION :
- Carte IGN : CANARY ISLANDS 1/150 000
- MAPA ECO-FUERTEVENTURA : pour les sentiers pédestres donnée par l’O.T. de l’aéroport.

Plan du siteDesign & code SPIP : Olivier Mengué.